mardi 20 avril 2010

" Femmes, après coup" jusqu'au 24 avril 2010 à l'Hôtel de Ville de Paris

FEMMES, APRES COUP ... Contre toutes les violences, dire et reconstruire : une installation photographie et sonore de Lâm Duc Hiên du 8 au 24 avril 2010 à l'Hôtel de Ville de Paris

L'ambition de Médecins du Monde était, en commandant cette exposition, de " sortir de l'abstraction les violences faites aux femmes, sous toutes leurs formes " (Les nouvelles News). Pour y parvenir, le photographe Lâm Duc Hiên s'est armé de son objectif et a suivi les équipes de Médecins du Monde dans 7 pays sur 4 continents ( Guatemala, Haïti, Moldavie, Nicaragua, Pakistan, RDC (Goma et Kinshasa) et France ) pendant plusieurs semaines.

Jusqu'au 24 avril 2010, l'Hôtel de ville de Paris sera le théâtre de la restitution de ce reportage photographique et sonore pour ne pas oublier que :
  • 1 femme sur 3 dans le monde a été victime d'une violence
  • 1 femme sur 5 dans le monde sera victime de viol ou d'une tentative de viol dans sa vie.
  • 5000, c'est le nombre de crimes d'honneur par an
  • Une étude menée par l'OMS auprès de 24 000 femmes révèle que la violence conjugale touche 15% à 70% des femmes selon les sites.
  • Parmi les femmes en âge de procréer, la violence constitue dans le monde une cause de décès aussi fréquente que le cancer.
  • Selon Amnesty, en 2008 en France, 156 femme sont décédées victimes de leur compagnon ou ex-compagnon, soit 1 décès tous les 2,5 jours.
  • 1/3 des grossesses sont non planifiées.
  • 89 pays dans le monde disposent d'une législation sur la violence domestique et de plus en plus se dotent de plans nationaux d'actions pour lutter contre ce fléau.
Plus d'infos : Femmes après coup

    samedi 17 avril 2010

    "Dignité, Egalite, Respect : Parlons en " à Pars-les-Romilly (Aube) le 17 avril 2010

    La Mairie de Pars les Romilly organise une journée consacrée sur la thématique : « Dignité, Egalité, Respect : Parlons en » le samedi 17 avril 2010 à la salle des fêtes de Pars les Romilly (Aube)

    La journée se déroulera en deux temps :
    • Spectacle par l'humoriste Esta WEBSTER à 15h30 ;
    • Débat sur les violences conjugales à 19h30 avec en première partie la diffusion du film « Ne dis rien » d'Iciar BOLLAIN avec Laia Marull et Luis Tosar
    NE DIS RIEN a connu un énorme succès en Espagne, avec les prix de la meilleure actrice et du meilleur acteur au 51eme festival de San Sebastian sans compter six Goyas 2004 (l'équivalent des César en Espagne). Voici le synopsis du film : Une nuit d'hiver, Pilar quitte brutalement sa maison avec son fils Juan. Son compagnon, Antonio ne tarde pas à sortir à son tour, et entreprend de la rattraper. Elle est son "soleil", et il n'est pas prêt à faire une croix sur leur histoire…
    Credit photo : Comme au Cinema

    lundi 12 avril 2010

    Contraception : une publicité un peu trop décalée pour impliquer les garçons

    Contraception : une nouvelle campagne du Ministère de la Santé et de l’Inpes à destination des 13 - 19 ans. Lancée le 8 avril, elle vise a sensibiliser aussi bien les garçons que les filles sur les risques d'une grossesse non désirée. 

    Le recours à l'IVG s’élève à 6,3 % chez les 15-19 ans. Or, parmi les jeunes filles qui y ont eu recours en 2007, 30 % déclaraient ne pas avoir utilisé de contraception dans le mois de survenue de la grossesse. Le Ministère de la Santé et l'INPES ont mis en ligne le site " trop tôt pour avoir un bébé " pour informer sur les différents moyens de prévenir une grossesse et les moyens pour impliquer les garçons

    Destiné aux plus jeunes, le site très convivial pourra servir d'outil d'information à une tranche d'âge plus étendue. Le site renvoie, par ailleurs, sur un mini-site diffusant des vidéos décalées mettant en scène des garçons dans des situations tres ciblées dans l'imaginaire collectif comme impliquant seulement des femmes : oubli de pilule, retard des règles, test de grossesse. 

    Si l'intention est louable, il est quand même permis de rester perplexe sur le fait que les garçons se sentent responsabilisés par la question de la contraception et si, dans le feu de l'action, toutes les bonnes intentions ne volent pas en eclat. 

    Avant de prôner un message, il faudrait également que les concepteurs du site soient eux-mêmes convaincus. Or, les commentaires sous certaines images laissent quand même songeurs : " La contraception, ça fait partie de la vie d'une femme ". Sic ! 

    Quant à certaines vidéos, elles frisent le ridicule. Le commentaire sous une vidéo souligne ainsi le côté absurde de la mise en scène de jeunes hommes enceintes. En définitive, on peut se demander si ces vidéos ne sont pas plus destinées à rappeler aux filles qu'en cas d'oubli de contraception, elles seront seules face à la situation.

    Une erreur est survenue dans ce gadget
     
    Copyright 2009 ensemble pour les droits des femmes. Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates. WP by Masterplan
    Real Time Web Analytics