dimanche 18 octobre 2009

Justice et Droits des victimes : quels délais raisonnables ?

Victime ou mis en examen : quels délais raisonnables doit on attendre de la Justice pour qu'elle se prononce ?

Deux sujets d'actualités a priori sans rapport, l'affaire " Frederic Mitterand " et l'affaire " Lydia Guardo ", suscitent cette réflexion.


Interroge sur le point de savoir si Frederic Mitterrand n'en aurait pas trop fait, il déclare :
" Frédéric Mitterrand a reconnu que sa déclaration était une erreur et a dit qu'il la regrettait. Je ne saurais mieux dire. Je comprends que l'on soit choqué par la gravité des accusations contre Roman Polanski. Mais j'ajoute que ce n'est pas une bonne administration de la justice que de se prononcer 32 ans après les faits alors que l'intéressé a aujourd'hui 76 ans."


Lundi 12 octobre 2009, la commission d'indemnisation des victimes d'infractions (CIVI) etudiait à huis clos la demande d'indemnisation de Lydia Gouardo, cette femme qui a été violée et maltraitée durant 28 ans par son beau-père, et avec qui elle a eu six enfants. Avant de rendre sa décision, le parquet a demandé à ce qu'un test ADN soit fait pour prouver la filiation des enfants.
" C'est assez étonnant " mais " ça fait longtemps que Lydia le demande et qu'ils auraient pu le faire ", a regretté son avocat, Maître Emmanuel Rabier, à l'issue de l'audience.
" C'est n'importe quoi, il pouvait faire ce test ADN avant mais en même temps ça me fait du bien car on va arrêter de douter ", a ajouté Lydia Gouardo, qui était venue au tribunal de Meaux accompagnée de ses six garçons.
Cette audience " a permis à Lydia de voir son statut de victime étudié ", c'est " important ", et ensuite " l'urgence est qu'elle puisse quitter cette maison " (où elle vit et où elle a subi les viols et la maltraitance, ndlr) " pour arrêter ce préjudice moral sans précédent ", a poursuivi Me Rabier. (Propos recueillis par LCI)

Pour mémoire, Lydia Gouardo est âgée aujourd'hui de 46 ans. Elle a subi, dès son plus jeune âge, des viols, séquestrations et actes de barbarie, de 1971 à 1999, de la part de Raymond Gouardo. Ce dernier n'était pas son père biologique mais l'avait reconnue. Lydia Guardo a donné naissance à Six garçons, nés entre 1982 et 1993, sans que les services sociaux ni la justice ne se portent à son secours. Elle raconte aujourd'hui son histoire dans un livre, " Le silence des autres … ". (Pour en savoir plus sur cette affaire et contacter le comité de soutien à Lydia Guardo cliquez ici)

Il serait intéressant de demander à notre Président de la République quel serait le délai selon lui raisonnable dans lequel un jugement doit être prononcé pour statuer sur le cas des victimes et ce, dans le souci d'une bonne administration de la Justice.

Quelques remarques neanmoins concernant Roman Polanski : ce dernier a, certes, 76 ans aujourd'hui. Poursuivre un homme de cet âge peut paraître manquer d'humanité. Il est regrettable que les mêmes élans n'aient pas animé Roman Polanski envers sa victime ( rappelons qu'il a plaidé coupable ) et que les mêmes élans d'humanite ne se soient pas manifestes envers la victime agee de 13 ans lorsque Roman Polanski a echappe aux poursuites. Rappelons enfin que si la Justice ne s'est pas appliquée avant cette date, c'est essentiellement parce que Roman Polanski s'était efforcé d'échapper aux poursuites.

2 commentaires:

Cabinet REITER a dit…

Pour info, dans cette affaire, la commission d'indemnisation des victimes a reporté sa décision au 16 novembre 2009 : Actualites du Droit : Affaire Lydia Guardo

Le droit a la parole a dit…

Première indemnisation de Lydia Gouardo : le 16 novembre 2009, la CIVI de Meaux ( Seine et Marne ) lui alloue 100.000 euros avant d'ordonner des expertises

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget
 
Copyright 2009 ensemble pour les droits des femmes. Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates. WP by Masterplan
Real Time Web Analytics